Femmes SDF – Grenoble aidée par la Fondation Mérigot

Les activités de l’association Femmes SDF – Grenoble sont centrées sur la problématique de l’errance féminine, plus particulièrement dans l’agglomération grenobloise. Il existe notamment un accueil de jour pour femmes seules ou avec enfant.

Hèlène Goux, vice-présidente de Femmes SDF Grenoble présente l’association et ses objectifs. 

Le projet aidé par la Fondation Jeannine & Maurice Mérigot met en œuvre un plan d’actions pour :

o   L’accès aux loisirs et à la culture : sorties nature (marche, découverte ENS, séjour) et activités culturelles (visite de musée, pièces de théâtre, concerts, temps autour du livre),

o   La pratique artistique à travers un atelier clowns (2 fois par mois) et participation au festival C’est pas du luxe en septembre 2020.

o   La réalisation de projets collectifs qui s’emparent de sujets prioritaires pour les femmes et destinés à favoriser l’expression du vécu, l’entraide, le débat, l’action collective : ciné-débats, groupe mensuel de santé communautaire, temps d’échange « mon caillou dans la chaussure »

 
Rappel : 
 

La fondation familiale « Jeannine & Maurice Mérigot » — sous égide de CARITAS France — à vocation caritative et locale est née à Grenoble en le 2 décembre 2016.

À l’occasion de son 4ème comité qui s’est tenu en septembre 2019, la fondation a examiné 12 projets émanant de 7 associations locales pour un montant global de 101 882 K€. Cinq de ces associations ne sont pas nouvellement aidées. Cette continuité dans leur appui permet une action pérenne et surtout une plus grande visibilité pour ces associations dans la gestion de leur aide aux plus démunis. Elle permet de tisser avec elles des liens qui permettent une confiance réciproque. Et cette année, deux nouvelles associations bénéficient des aides de la fondation Mérigot : Femmes SDF et « 3aMIE » à Grenoble.

Les fonds pour démarrer leurs projets ont été remis par Patrick Mérigot, président de la Fondation Jeannine & Maurice Mérigot à Grenoble et en Isère.

 

Coronavirus : la Fondation Merigot s’engage pour les soignants et les malades

Lu sur le site du fonds de dotation du CHU Grenoble, Patrick Mérigot, président de la Fondation Jeannine & Maurice Mérigot fait un geste fort pour les soignants en pleine crise du Coronavirus : 

“Soutien renouvelé de Patrick Mérigot, mécène du Fonds de dotation


FONDS DE DOTATION – 19 – MARS 2020 
 

C’est en pensant aux soignants et aux soignés du CHU de Grenoble que Patrick Mérigot a fait un don de 25 000 euros, à titre personnel et en tant que président de la Fondation Jeannine et Maurice Mérigot.

“Je pense qu’effectivement, l’urgence est de soutenir les soignants et les soignés, en état de confinement total pour certains. Le moral de TOUS sera le gage de notre réussite collective face à ce fléau.”

Une partie de cette somme sera utilisée pour financer « La Bulle », un espace de détente et de décompression dédié aux urgentistes et professionnels soignants du CHUGA. L’autre partie aidera à rompre la solitude des soignés, hospitalisés à l’hôpital de Grenoble et isolés de leurs proches en raison du confinement. L’équipe du Fonds de dotation veillera à sa répartition en fonction des besoins.

Un grand merci à notre mécène.”

Source : https://www.fonds-chuga.fr/actualite/soutien-renouvele-de-patrick-merigot-mecene-fonds-de-dotation-soignants-soignes/

 

 

 

Vidéo – 3 aMIE – Grenoble

L‘association a été notamment créé avec le soutien du Secours catholique, du Diaconat protestant et des Apprentis d’Auteuil. L’objet de l’association est d’accueillir, aider et accompagner vers l’insertion en milieu scolaire des mineurs isolés étrangers en attente de reconnaissance de leur minorité ou exclus du dispositif d’Aide Sociale à l’Enfance. Le projet aidé par la Fondation Jeannine & Maurice Mérigot met en œuvre un plan d’action pour promouvoir et organiser le parrainage de jeunes migrants isolés.

Le site 3 aMIE

Retour sur le 4e comité de la Fondation / fin 2019

À l’occasion de son 4ème comité qui s’est tenu en septembre 2019, la fondation La fondation familiale « Jeannine & Maurice Mérigot » — sous égide de CARITAS France a examiné 12 projets émanant de 7 associations locales pour un montant global de 101 882 €. Cinq de ces associations ne sont pas nouvellement aidées. Cette continuité dans leur appui permet une action pérenne et surtout une plus grande visibilité pour ces associations dans la gestion de leur aide aux plus démunis. Elle permet de tisser avec elles des liens qui permettent une confiance réciproque. Et cette année, deux nouvelles associations bénéficient des aides de la fondation Mérigot : Femmes SDF et « 3aMIE » à Grenoble.

Patrick Mérigot, président de la Fondation Jeannine & Maurice Mérigot à Grenoble et en Isère a remis symboliquement les fonds aux associations le 2 décembre 2019 pour qu’elles démarrent leurs projets.

Les deux associations nouvellement aidées :

  • Femmes SDF – Grenoble

Les activités de l’association sont centrées sur la problématique de l’errance féminine, plus particulièrement dans l’agglomération grenobloise. Il existe notamment un accueil de jour pour femmes seules ou avec enfant. Le projet aidé sur :

  • l’accès aux loisirs et à la culture : sorties nature (marche, découverte ENS, séjour) et activités culturelles (visite de musée, pièces de théâtre, concerts, temps autour du livre),
  • la pratique artistique à travers un atelier clowns (2 fois par mois) et participation au festival C’est pas du luxe en septembre 2020.
  • la réalisation de projets collectifs qui s’emparent de sujets prioritaires pour les femmes et destinés à favoriser l’expression du vécu, l’entraide, le débat, l’action collective : ciné-débats, groupe mensuel de santé communautaire, temps d’échange « mon caillou dans la chaussure »…

  • 3aMIE – Grenoble

L‘association a été notamment créé avec le soutien du Secours catholique, du Diaconat protestant et des Apprentis d’Auteuil. L’objet de l’association est d’accueillir, aider et accompagner vers l’insertion en milieu scolaire des mineurs isolés étrangers en attente de reconnaissance de leur minorité ou exclus du dispositif d’Aide Sociale à l’Enfance. Le projet met en œuvre un plan d’action pour promouvoir et organiser le parrainage de jeunes migrants isolés.

Les ASSOCIATIONS dont les aides sont reconduites :

  • Le Habert – Hébergement Saint Paul – Grenoble créé avec l’aide du Secours catholique Isère et du Diaconat protestant). La fondation a pris pour engagement d’aider cette association sur cinq années (jusqu’en 2022) dans le cadre de la prise en charge de la location d’appartements sur Grenoble de familles sans-abri et sans papiers.
  • La Maison des Familles – Grenoble créée à l’initiative du Secours catholique – délégation de l’Isère et de la fondation d’Auteuil, s’adresse en priorité à des familles en situation de vulnérabilité économique et/ou relationnelle. Il s’agit le plus souvent dans ce projet d’une aide à la parentalité de familles migrantes mono parentales ou pas. Cette association a été aidée pour l’organisation d’un voyage à la grotte de Chauvet et la rédaction de livres témoignages des parents à destination de leurs enfants. Il s’agit maintenant de poursuivre l’action « Un livre pour Toi » et de participer à deux autres : l’appui à l’organisation de leurs dix ans d’existence et la réalisation d’une vidéo anniversaire.
  • « Cueille la vie » – EHPAD à Corps & Mens en Isère. Cette association a été aidée dans le cadre de l’appel à projets « Aider les Aidants », décision du Comité de la fondation MÉRIGOT du 7 septembre 2018.

L’association a pour objet d’organiser des activités, des manifestations diverses à but récréatif, social et culturel pour les résidents de l’Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes. Il s’agit de 3 projets à destination des personnes âgées les plus dépendantes en EHPAD qui parfois ne peuvent pas assister aux animations de groupe dans la pièce centrale (massages, soins esthétiques) ou par petits groupes (musicologie).

  • Unis-Cités – Grenoble a également été aidée dans le cadre de l’appel à projets « Aider les Aidants » de la fondation MÉRIGOT. Il s’agit de la continuité de l’action Familles en Harmonie commencée en 2019. Des jeunes en Service Civique appuient des personnes en situation de handicap pour briser leur isolement.
  • Point d’eau – Grenoble. Dans le cadre du déménagement de la structure de Point d’Eau, lié à la rénovation de ce quartier de Grenoble, le projet est d’aider à l’investissement d’une surface de 50 m2 destiné à l’activité Atelier Cuisine. Le projet s’appelle « Un monde Gourmand ». Il intègre une cuisine professionnelle qui permettra notamment la fabrication de biscuits entièrement conçus par des personnes en grande précarité

 

 

Ils ont mis les pieds dans le plat !

Transition alimentaire en Dauphiné. Les lauréats de l’appel à idées dévoilés le 11 février 2020.

Transition alimentaire. La Fondation Jeannine & Maurice Mérigot (FJMM) a soutenu l’Appels à idées de l’association Societal Angels lancé fin 2019. Le 11 février 2020 parmi les 38 candidatures reçues, les 7 lauréats ont été dévoilés à la presse réunie à Grenoble  au restaurant “Le 5”. Patrick Mérigot, président -fondateur des deux structures (FJMM & Societal Angels) a remis symboliquement ces prix. Découvrez-les ! 4 Prix Thématiques et 3 Prix spéciaux. 

L’appel à idées Transition alimentaire locale est lancé !


Bonjour !

Vous êtes acteur local de la transition alimentaire ou vous souhaitez y contribuer ?
Vous êtes porteur d’idées novatrices et ambitieuses pour la transition alimentaire ?

Cet Appel est pour vous !
Local, ouvert à tous, libre et ambitieux.

Telles sont les valeurs de cet appel à idées que porte la toute nouvelle association
« Societal Angels »présidée par Patrick Mérigot avec le soutien de la Fondation Jeannine & Maurice Mérigot.
Quatre « Prix des idées » de la transition alimentaire seront décernés (et de possibles  « coups de cœur »).
 
Budget Global de l’Appel à Idées : 30 000 €
 
 
Le dossier de candidature à remettre au plus tard le 15 décembre 2019. 
 
 

Fondation MÉRIGOT 2019/ 2020 : entre continuités et nouveautés

 
 
 
Pour son 4ème Comité (septembre 2019), la fondation a examiné 12 projets émanant de 7 associations locales pour un montant global de 101 882 K€. Cinq de ces associations ont bénéficié d’aides dans la continuité (Uniscités, Le Habert Saint-Paul, Point d’eau, La Maison des familles, Cueille la Vie – EHPAD à Corps et Mens). Ces aides permettent de «  tisser avec elles des liens plus étroits et de construire une confiance réciproque » précise Patrick Mérigot, président de la Fondation Jeannine & Maurice Mérigot à Grenoble et en Isère
 
Cette année, deux nouvelles associations bénéficient de l’appui de la fondation : Femmes SDF (Accueil de jour pour les femmes / problématiques de l’errance féminine dans l’agglomération grenobloise) et « 3aMIE » (insertion en milieu scolaire des mineurs isolés étrangers/migrants) . C’est donc jeudi dernier, le 5 décembre, qu’ont été remis symboliquement les fonds pour démarrer les différents projets. Ils rappellent l’importance de conforter les « liens de solidarité à deux pas de soi » comme l’évoque la signature de la Fondation. 
 
Bientôt sur la chaîne Youtube de la Fondation toutes les vidéos de l’événement et les interviews des associations ! 
 
Merci au Dauphiné Libéré pour son article du samedi 8 décembre 2019. 
 
#solidarité #dons #Mérigot #fondation #aides #femmesSDF #SDF #3aMIE #Grenoble #Isère #migrants #femmes
 
 

Réussir la transition Alimentaire

Télécharger l’Appel à Idées

 

http://www.patrick-merigot.com

BIENTÔT   sur vos Ecrans.                                                                                                                                                                           Dans le cadre de la création du 1er Lab de la transition alimentaire/Pour une alimentation solidaire , Patrick Mérigot avec le soutien de la Fondation Jeannine & Maurice Mérigot lance l’Appel à idées :                                                          

“Réussir la Transition alimentaire”                                                                              Les Idées – Ça germe en 2019, Ça pousse en 2020,Ça essaime en 2021

Comité de la Fondation Jeannine & Maurice MERIGOT du 4 octobre 2019

Ce comité verra l’examen de 8 associations concernant 12 projets .

Six de ces associations ne sont pas nouvelles car elles ont été aidés  les années précédentes, à savoir,Le Habert-Saint Paul-Grenoble,La maison des familles-Grenoble,Cueille la vie -Corps& Mens -Isere,Soleil Rouge-Grenoble,UnisCités-Grenoble,et Point d’Eau-Grenoble.

Cette  continuité dans l’aide permet une action pérenne de nos actions et surtout une plus grande visibilité apportée pour ces associations dans la gestion de leur aide aux plus démunis, mais aussi permet de tisser avec elles des liens qui permettent une confiance réciproque.

Deux nouvelles associations ont sollicitées notre aide, 3Amie-Grenoble et Femmes SDF-Grenoble.

    

D’abord aider les ” vivants ” !

Pour un mécénat d’entreprise authentique et humain.

15 avril 2019, Notre-Dame brûle… L’émotion individuelle mais aussi collective est immense. Moi-même, je reste tétanisé et rivé à mon écran de télévision lorsque sa flèche se brise et s’effondre au milieu des flammes. Gamin, habitant dans le quartier du Pont-Neuf, sa vue faisait partie de mes montagnes que je découvris d’une autre façon, bien plus tard, ici à Grenoble.

Immédiatement, les promesses de dons affluent et notamment de la part de certaines de nos plus grandes fortunes nationales, certaines propriétaires de très grandes entreprises internationales de luxe. Résultat ? Plus de 850 millions de promesses de dons (350 millions effectivement donnés à la mi-septembre 2019). Où est le scandale ? Le crédit d’impôt puisqu’à ce don est lié une déduction fiscale égale à 60 % de sa valeur. Manuel Domergue de la Fondation Abbé Pierre twitte : « Si vous pouviez abonder 1% pour les plus démunis, nous serions comblés. » 

Alors, quid du mécénat des TPE et PME de nos territoires ? 

La loi de finances pour 2019 — art 148 — a apporté une amélioration significative en vue de faciliter leur accès au don, à savoir :

  • Un plafond forfaitaire de 10 000 euros, alternative au plafond proportionnel de cinq pour mille du chiffre d’affaires HT (dont le montant limitait fortement les dons).
  • De plus, les entreprises qui verseront plus de 10 00 euros de dons ouvrant droit à la réduction d’impôt seront désormais tenues de déclarer la valeur des contreparties éventuellement reçues, qu’elles prennent la forme de biens ou de services.

Cette mesure me semblant la plus naturelle des demandes. Ne sommes-nous pas redevables en tant que patron de nos entreprises d’expliquer à nos collaborateurs, nos clients, nos fournisseurs, où va la réduction d’impôt dans le cadre de notre mécénat ?

Dans le même temps, le gouvernement réagissait rapidement par la voix de Bruno Le Maire précisant que des mesures en vue de « contenir l’avantage fiscal des grandes entreprises du mécénat » étaient à l’étude. Elles seront présentées et la Commission des finances de l’Assemblé nationale pour avis.

À ce jour, il est envisagé de revoir à la baisse — de 60 à 40 % — le taux de défiscalisation pour les dons supérieurs à 2 millions d’euro, à l’exception de l’aide aux plus démunis dite « loi Coluche » pour laquelle le taux restera à 60 %.

D’abord aider les « vivants » !

Aussi, je demande à nos plus grandes entreprises d’aider davantage les « vivants » les plus démunis, des « Gens » plus que les « pierres mortes » aussi mémorielles soient-elles.

N’oublions pas les mots du philosophe et magistrat Jean Bodin, « Il n’est de richesses que d’hommes. »

Loin de moi est d’opposer les grandes entreprises aux autres. Chacun de nous a besoin de l’autre dans le respect de nos différences et apports respectifs à la vie de nos territoires.

La différence de traitement que ce soit au niveau social que fiscal existe déjà entre nos deux types d’entreprises. En clair, le passage à un taux de défiscalisation de 60 à 40 % au-delà de 2 millions d’euros pour des entreprises qui, dans ce cas, ont un chiffre d’affaires de 400 Millions d’euros HT minimum, ne m’apparaît pas une hérésie dans le cadre du mécénat d’entreprise.,

Pour que le mécénat d’entreprise soit bien compris et accepté par l’ensemble de nos concitoyens, davantage pratiqué par nos chefs d’entreprise des TPE-PME qui ainsi pourront mieux l’expliquer à leurs collaborateurs, clients, fournisseurs et tiers,

Développons un mécénat d’entreprise authentique et humain celui qui nous ressemble !   

Patrick Mérigot / Chef d’entreprise

Seyssins (Isère)