Notre
Fondation 

Notre solidarité au quotidien à deux pas de soi

Le habert – hébergement saint paul

L’association Saint Paul est une association loi 1901 créée en 1962 par le Père Frechet dont les missions principales sont l’accueil, l’hébergement et l’accompagnement social d’un public en situation de précarité.

Lire la suite

Notre
Fondation 

Le habert – hébergement saint paul

L’association Saint Paul est une association loi 1901 créée en 1962 par le Père Frechet dont les missions principales sont l’accueil, l’hébergement et l’accompagnement social d’un public en situation de précarité.

Lire la suite

Notre solidarité au quotidien à deux pas de soi

Qui sommes-nous ? 

 

Apporter un Mieux Être aux Personnes fragilisées par les aléas de la vie grâce aux actions des associations locales de notre territoire.  

Jeannine était le prénom de ma mère, Maurice celui de mon père, et MERIGOT notre nom de famille.  

À un moment où ma vie personnelle et ma vie professionnelle comme chef d’Entreprise s’est repositionnée, il m’est apparu comme une évidence de penser que mon cheminement de Vie, je l’avais réalisé notamment grâce à mes Parents — non par transmission de richesses matérielles — même si clairement nous n’avons jamais été dans le besoin mais par l’éducation qu’ils m’ont permis de recevoir, Liberté d’Apprendre et d’Être.   

Non que l’Avoir était un fruit défendu mais un simple résultat.   

Il était Temps,  

de regarder Autour de Soi, 

de se projeter dans notre Avenir et dans celui des Autres de notre Monde, 

de se dire parfois À quoi bon et aussitôt Pourquoi,  

Il était Temps: 

de Donner et de Partage, ce que mes Parents m’ont transmis.

La Fondation Jeanine et Maurice Mérigot essaye ainsi d’apporter en France “un mieux-être” aux personnes fragilisées dans leur vie en soutenant, notamment, l’éducation des enfants nés dans un environnement difficile d’exclusion, de pauvreté ou de maltraitance :

  • En aidant les “cabossés de la vie” du fait de parcours chaotique sur le plan familial ou professionnel.
  • En soutenant dans leur Vie de tous les jours les laissés pour compte à pouvoir se loger, se déplacer, à trouver un emploi, recevoir des soins de santé nécessaires.
  • En assistant les personnes âgées lorsqu’elles sont oubliées de leurs familles ou de leurs proches.
  • En apportant son aide auprès des personnes victimes de dégénérescence mentale en fin de vie et auprès des aidants. 

En quelques mots :

Notre Solidarité,
au Quotidien à deux Pas de Soi pour tous les Âges de notre Vie

 

Comment ? – Nos missions 

Notre Solidarité, au Quotidien à deux Pas de Soi à tous les Âges de notre Vie.

Au-delà de ces mots qui résument bien le cadre des actions que La Fondation Jeannine et Maurice Mérigot mènent de façon pérenne, ces actions ne pourront se concrétiser qu’avec l’aide des Associations de notre territoire qui travaillent sur le terrain et côtoient les personnes fragilisées dans leur vie quotidienne.

Comment à moyen terme ?

L’aide à leur projet doit s’inscrire dans la durée :  à 3 ans pour évaluer leur efficacité dans le temps, à l’aide de mesures d’impact.

L’exclusion engendrant le plus souvent la pauvreté dont la cause ou la conséquence  relève de problèmes de Famille, d’Éducation, de Formation, de Logement, de Travail et de Santé.

Elle peut se manifester à tous les âges de notre Vie et affecter l’ensemble de nos activités quotidiennes (se nourrir, être éduqué, se former, se loger, travailler, se soigner…).

Nous aidons les associations qui agissent sur :

L’éducation

L’éducation en primaire et en secondaire doit permettre d’acquérir les bases de connaissance et de vie nécessaire à l’obtention dans notre société d’un travail. Elles supposent le plus souvent un environnement familiale adapté.

L'Alimentation ou « Comment bien se nourrir lorsqu’on est pauvre ? »

L’éducation en primaire et en secondaire doit permettre d’acquérir les bases de connaissances et de vie nécessaires à l’obtention d’un travail. Elles supposent le plus souvent un environnement familial adapté.

Le logement

Sans toit, comment peut-on vivre normalement ?   

Vivre dans la rue ou dans sa voiture n’est pas compatible avec l’exercice d’un travail ou la recherche d’un emploi.                                                                                                                 

De plus, le regard des Autres sur les Sans Abris reste difficile. Le lien social doit forcément être reconstruit.

La santé

L’accès aux soins de santé souvent les plus nécessaires restent souvent difficile.

La formation

Pour certains nous pourrions parler de l’Ecole de la seconde chance au moment où la fracture numérique n’est pas qu’un simple mot.

Le travail

Pour beaucoup le retour au Travail ne peut se faire parfois que par une réinsertion au Travail.

La Mobilité

Elle reste également une des composantes nécessaire à ce retour possible à l’emploi.

Comment ?  Par un Coup de Pouce, un Coup de Cœur, un Coup de Gueule !

Vous verrez, ils ne manquent pas. 

Comment ? En faisant face aux situations d’urgence.

Elles nous tombent dessus sans crier gare…

D’autant que la crise sanitaire que nous traversons laisse sur le bord du chemin nombre de personnes déjà précaires ou le devenant peu à peu… 

 

N’HÉSITEZ PAS À PARTAGER ET À NOUS AIDER !

N'hésitez pas à partager

Suivez l’actualité solidaire à Grenoble !

L’info-lettre de la Fondation Jeannine et Maurice Mérigot tous les 15 jours