Par Patrick Mérigot, président & fondateur de la Fondation Mérigot (et de l’Association Societal Angels).

 
C’était le 2 décembre 2016. La Fondation Jeannine & Maurice Mérigot (abritée Caritas France) voyait le jour.
 
S’il fallait « parler » chiffres, je donnerais les suivants :
 
Cinq comités de la Fondation se sont tenus en quatre ans pour décider d’aider — à hauteur de 336 347 € — 48 projets portés par 18 associations de l’agglomération grenobloise et de l’Isère, œuvrant dans tous les secteurs de l’aide aux plus fragiles, des plus âgés aux plus jeunes, des aidants aux handicapés, des soignants aux malades. Plus de 26 articles de presse, reportages radio ou télé, ont rendu compte de ces actions.

Derrière ces chiffres, ou plutôt « entre ces chiffres », ce sont des centaines ou bien plus de personnes à qui nous avons tendu la main, sans les connaître, sans les juger, dans l’espoir de leur offrir un « mieux être » telle que la devise de la Fondation l’indique, pour les aider à traverser une mauvaises passe, tenter de se reconstruire ou tout simplement se ressourcer.

Nous n’imaginions pas, en 2016, ce que serait cette année 2020, paralysée par une crise sanitaire sans fin qui grossit les rangs des femmes et des hommes dans la difficulté…

Dans la mesure de nos moyens — et en espérant que d’autres donateurs et mécènes se joindront à nous — la Fondation Jeannine & Maurice Mérigot poursuivra son chemin. Avec une règle de transparence et d’éthique simple, un euro versé, c’est un euro donné intégralement aux bénéficiaires des actions associatives.

Merci à toutes celles et ceux qui s’engagent au service des autres !
De bonnes fêtes à toutes et à tous !

N'hésitez pas à partager

Suivez l’actualité solidaire à Grenoble !

L’info-lettre de la Fondation Jeannine et Maurice Mérigot tous les 15 jours