« Aider les aidants » : découvrez les 9 (+ 1) projets financés

 

Associations et médias invités lors de la remise des aides financières aux projets sélectionnés. ©FJMM

Sur les 17 projets déposés émanant de 15 associations locales, la Fondation Jeannine&Maurice Mérigot lors de son comité de fondation le 7 septembre a décidé de financer 10 projets dont 9 dans le cadre de son appel à projets « Aider les aidants ».  La subvention globale de la Fondation est de 84 K€ pour cette première vague. Une deuxième concernant plus particulièrement les aidants en entreprises sera lancée début 2019.

Il en ressort une grande diversité d’actions qui couvre le répit des aidants, le partage, l’accompagnement ou l’aide à l’investissement présentés lors de la conférence de presse du 8 novembre dans les locaux de l’association Unis-Cité, elle même lauréate.

Aider les aidants : la liste des associations et projets aidés

Agaro. L’association présidée par le Pr Mireille MOUSSEAU (CHU de Grenoble) accompagne les enfants dont les parents sont atteints par le cancer. Il s’agit d’activités artistiques et d’art-thérapie pour les aider à faire face à cette situation difficile. L’objectif est d’accompagner la construction émotionnelle de l’enfant et de les « éduquer » à la maladie. Dans le cadre de leur projet les subventions demandées correspondent aux charges de personnel annuelles pour l’art-thérapie (Mme Emmanuelle GIZART – BOURGEOIS). Ce projet est également soutenu par SOROPTIMISTES et Le ROTARY.

Unis-Cité crée en 1998 est une des associations pionnières du Service Civique en France. Leur projet est de mobiliser 8 volontaires en service civique pour accompagner pendant 8 mois des personnes en situation de handicap et ainsi de soulager également leur famille. Double effet donc pour les volontaires :

  • Aider les Aidants,
  • Aider à leur insertion personnelle sociale et professionnelle.

Unis-Cité devant travailler à la récolte de fonds est une passerelle avec le monde l’entreprise dans lesquelles elle mène des actions de sensibilisation en direction des salariés. Les représentantes de l’antenne locale et régionale (AURA) sont particulièrement intéressées par l’approfondissement de cet axe de travail. 

Village 2 Santé

L’association Village 2 Santé (Échirolles) est un service d’accueil pour des personnes souvent isolées :

  • Café d’accueil,
  • Soins médicaux et paramédicaux conçus dans une approche totale des soins de santé autour de l’individu.
  • Accompagnement social et accès aux droits.

Le projet est de déplacer ses locaux de l’ancien bâtiment de Pôle Emploi pour se rapprocher du quartier Village Sud. C’est donc un projet d’investissement global significatif aidé par la ville d’Echirolles et la SDH, bailleur social. La problématique est la précarité liée à la santé et le traitement de l’ensemble de ses causes, pas seulement la maladie. Projet ambitieux, orchestré autour de médecins salariés et d’autres professionnels spécialistes.

Rivages est une association dont les bénévoles sont en grande partie des salariés de l’unité de soins palliatifs de l’Hôpital Nord de Grenoble-CHUGA.

Son objectif est d’accueillir le mieux possible les familles des personnes en soins palliatifs avec des moyens parfois dérisoires liés notamment au resserrement budgétaire. Cela passe donc par l’achat de mobilier, d’abonnement à des périodiques, mais aussi de forfaits parking 24h car il faut savoir que ce service de stationnement est payant pour les familles. Rivages veut se rapprocher au plus près des patients.

CAMI Sport et Cancer  L’association veut promouvoir, organiser et développer la pratique de l’activité sportive thérapeutique chez les patients touchés du cancer. L’objectif de leur projet est de créer un temps pour l’autre qui est un temps pour soi et cela passe par l’accueil des aidants lors de séances sportives. L’idée finale étant de d’évaluer l’impact de la pratique sportive sur le bien-être et la qualité de vie est des aidants.

CCAS Seyssinet-Pariset Les deux projets de cette structure sont liés à une collectivité territoriale (commune).

  • Le premier étant en faveur de l’équilibre et de la prévention du risque chez les aidants,
  • Le second a été créé dans la continuité du premier, concerne des sessions « Je me ressource », six ateliers pour que les aidants puissent prendre du temps, pour eux, pour se ressourcer. 

Neurofibromatoses Patrick Mérigot aidait depuis plusieurs années une association locale « Les amis de Régis », en hommage à un jeune décédé de cette maladie. Chaque année, au mois de juin, les recettes d’un tournoi de pétanque allaient à cette organisation. Le projet est d’organiser des week-ends de répit dans le Jura pour le malade accompagné de sa famille. La prise en charge serait le prorata d’une famille iséroise de l’Isle-d’Abeau.

Soleil Rouge L’association Soleil Rouge assure des interventions divertissantes dans des établissements de soins et notamment dans l’unité Hôpital Couple enfant de l’Hôpital Nord de Grenoble-CHUGA mais également en Ephad. Le projet est l’accompagnement au bloc opératoire des enfants dans un moment difficile pour eux et leurs parents. Apporter un peu de légèreté, tel est leur objectif. Soleil Rouge travaille également en oncologie pédiatrique

Point d’eau  L’association, agréée par la Fondation Abbé Pierre, développe l’accueil de jour des SDF autour de soins d’hygiène, de bagagerie, d’adresse postale, d’aide aux droits et de dispositif de santé notamment soins dentaires et ostéopathie. Son lieu d’accueil se situe à Grenoble : quartier de l’Ile verte et compte tenu de l’état précaire des bâtiments devrait déménager.

Le projet présenté est l’aide à l’achat d’un véhicule 9 places qui permettrait en premier lieu d’organiser le déplacement des sorties journées ou plus longues en montagne, ainsi que l’ensemble des autres déplacements. Un véhicule est un outil mobile significatif en termes de communication. Service assuré actuellement mais avec perte de temps et d’argent.

Le Habert Hébergement Saint-Paul (hors appel à projets Aider les aidants) :

Deux projets dans la continuité de notre aide de 2017 :

La prise en charge de la location d’un appartement pour héberger des sans-abri, soit 4 personnes, engagement pris pour une durée de 5 ans mais qui doit se renouveler annuellement : la suite de la rénovation du local d’accueil en 2017.

Ces projets ne sont pas le résultat de l’appel à projet de 2018 mais la continuité des subventions accordés à l’association par la Fondation. C’est un engagement moral pour la location d’un appartement pour les SDF.

N'hésitez pas à partager